Public-cible

Professionnel-e-s au bénéfice de formations initiales accomplies dans une
Haute Ecole ou équivalentes (titre de bachelor ou équivalent) et disposant,
en règle générale, d’une expérience professionnelle.
Les candidat-e-s qui ne sont pas titulaires d’un diplôme d’une Haute Ecole
peuvent être admis s’ils/elles fournissent un dossier démontrant leur aptitude
à suivre ces​ formations.

 
Objectifs
  • ​Permettre la poursuite d’un développement professionnel en approfondissant et en actualisant les savoirs et habiletés dans un domaine d’études particulier
  • Permettre l’acquisition de nouvelles connaissances et des compétences d’expertise dans d’autres domaines
Ces formations visent le développement d’une qualification professionnelle
spécialisée.

 
Programmes de formation
Les programmes de formation se réfèrent à un profil de compétences clairement énoncé et les contenus correspondent à l’état actuel des connaissances scientifiques et pratiques.
Les programmes tiennent compte de l’expérience professionnelle et ils prennent en considération les besoins et les souhaits des participant-e-s, ainsi que leurs projets de carrière.
Les contenus de formation sont actualisés en permanence.

 
Construction en modules
Les formations postgrades sont construites sous forme de modules auxquels un nombre de crédits ECTS est attribué en fonction du volume de travail représenté.
Sont pris en compte pour l’attribution de crédits à chaque module, les cours, les séminaires, les projets, les éventuels stages/périodes de formation pratique, les travaux écrits ainsi que le travail personnel du/de la participant-e se rapportant à ces activités.

 
Logiques pédagogiques
  • Formation d’adultes: elles s’appuient sur les réalités professionnelles et institutionnelles des participant-e-s, tirant profit de leurs questions. Ces formations mobilisent ainsi les savoirs et les expériences des participant-e-s.
  • ​Pédagogie active et participative: elles se fondent didactiquement sur un travail inductif, des mises en situation, des mobilisations de ressources et d’expériences, dans des formes diverses d’enseignement et de formation.
  • ​Implication progressive: elles invitent les participant-e-s à un engagement de plus en plus actif jusqu’à les mettre en situation d’exercer des étapes ou des processus entiers, au sein de projets réalisés et accompagnés, parallèlement à la formation.
  • ​Différenciation des thèmes: elles se construisent autour de thèmes complémentaires, articulés et agencés du plus global au plus spécifique, favorisant un processus d’approfondissement et une implication progressive.
  • ​Accompagnement individualisé de projets en situation réelle: un suivi soutient chaque projet en continu et saisit les questions ou difficultés rencontrées sur le terrain pour les retravailler transversalement dans les cours.

Volume

  • ​Pour obtenir un CAS (Certificate of Advanced Studies), il faut avoir acquis au minimum 10 crédits ECTS.
  • Pour obtenir un DAS (Diploma of Advanced Studies), il faut avoir acquis au minimum 30 crédits ECTS, ce qui représente environ une demi-année de formation à plein temps.
  • Pour obtenir un MAS (Master of Advanced Studies), il faut avoir obtenu au minimum 60 crédits ECTS, ce qui correspond à une formation d’une année à temps plein environ.
Les MAS intègrent dans leur programme de formation un travail de master
d’au moins 10 crédits ECTS.​

 
Crédits ECTS
«European Credits Transfert System» unité de validation euro-compatible instaurée dans le cadre des accords de Bologne (1 crédit correspond à un volume d’environ 25 à 30 heures de travail). Informations complémentaires sur www.hes-so.ch

 
Validation
L’étudiant-e-s qui a achevé avec succès sa formation obtient un titre décerné
et reconnu par la HES-SO.
Seules les filières de master postgrades bénéficient d’une reconnaissance
fédérale et d’une protection des titres.​

 
Reconnaissance
  • ​Les certificats délivrés sont reconnus par la HES-SO. Les exigences correspondent à celles fixées par l’Ordonnance fédérale sur les filières d’études, les études postgrades et les titres dans les Hautes Ecoles spécialisées, du 2 septembre 2005 et par les Directives cadres relatives à la formation continue en HES-SO, du 19 mai 2006 et révisées le 9 mai 2008.
  • Ils sont conformes aux directives de la CSHES (Conférence Suisse des Hautes Ecoles Spécialisées) et de l’OFFT (Office Fédéral de la Formation professionnelle et de la Technologie).
  • ​Les titres délivrés sont spécifiques à la Suisse; ils ne sont pas définis par l’accord de Bologne.

Remarque

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site de la HES-SO.​

 
​​​​​